Aviateurs de l'opération Marathon

Dernière mise à jour le 23 octobre 20151.

James Irving LINDQUIST /O-757783
3403 West Gate Parkway, Rockford, Illinois, USA.
Né le 11 novembre 1916, Illinois / † le 20 septembre 1981.
2nd Lt, USAAF 385 Bomber Group 551 Bomber Squadron, navigateur
Lieu d'atterrissage : Montfort-l'Amaury, près de Bernouville, Eure, France.
Boeing B-17G-20-BO Flying Fortress, 42-31598, HR-V / "Moon Glow" abattu par la Flak le 2 août 1944 lors de la mission sur le site d'armes V de Mery-sur-Oise.
Ecrasé à Les Petites Yvelines, ± 20 km au Nord de Rambouillet, Département des Yvelines, France.
Durée : 3 semaines
Camps : personnel de Marathon.

Informations complémentaires :

Rapport de perte d'équipage MACR 8161. Rapport d'évasion E&E 1127 disponible en ligne.

Le pilote, 1st Lt Luther P. Newcomer, le mitrailleur dorsal Sgt Joseph W. Panasuk, le mitrailleur droit Sgt Edward C. Abbott Jr et le mitrailleur arrière T/Sgt Kenneth Waterfield sont fait prisonniers.

Cinq hommes parviendront à s'évader : James I. Lindquist (la présente fiche), le bombardier Edward O'Day, le copilote Russel Katz, l'opérateur radio T/Sgt Marion T. Church (E&E 2456) et le mitrailleur ventral S/Sgt Jack Davis.

L'appareil a décollé de Great Ashfield vers 10 heures ce 02 août. Pris à partie par la Flak, un moteur est atteint et un incendie se déclare dans la soute à bombe. Le pilote ordonne de larguer les bombes, mais le bombardier attend pour ne pas faire de victimes civiles et les largue à proximité de la cible. Au lieu de virer vers le Nord après la cible, le pilote continue vers l'Ouest et entre dans une zone battue par la Flak. Lindquist, dont c’est la 22ème mission, est occupé à maîtriser le feu et doit donner de l'oxygène au pilote en retournant vers sa baie à l'avant. Katz reprend alors les commandes et sort de la zone de Flak sur base des données de navigation que lui donne Lindquist. Newcomer va ensuite combattre le feu et Katz trouve qu'il fait maintenant très calme, malgré deux autres moteurs perdus. En fait, le restant de l'équipage avait sauté et il ne reste plus dans l'appareil que Katz, Lindquist et Newcomer. L'appareil devenant incontrôlable, ils sautent à leur tour.

La chute de l'appareil est observée par des troupes allemandes, mais également par des membres de la Résistance.

Lindquist atterrit dans un arbre et un bûcheron l'aide à se débarrasser de son harnais. Il lui dit de se cacher dans le bois en attendant son retour. Après une heure et demie, il revient avec des vêtements civils et conduit Lindquist à Montfort-l'Amaury. Il reste dans différentes maisons de cette localité jusqu'au 5 août, avant d'être conduit à Rambouillet.

Lindquist est brûlé aux jambes et au visage et est vu par le Dr Roger FOUILLOY de Saint-Léger en Yvelines. François PROMPSAUD, entrepreneur de fumisterie au 9 Rue Dubuc à Rambouillet le fait chercher chez Roger CUILLERIER à Monfort-l’Amaury et c’est Maurice MOREAU, électricien à Gazeran qui le ramène en moto.

Christiane LEFEBVRE (née OLIVIER), maman de Claude Georges LEFEBVRE au 44 Rue du Petit Parc à Rambouillet, est dans la section PROMPSAUD de Marathon (François PROMPSAUD, Rambouillet). Elle héberge 8 aviateurs du 9 juin à la libération : du 6 au 11 août Russell Katz et Edward O'Day, du 7 au 19 août James Lindquist et du 11 au 19 août Jack Davis. Davis et Lindquist sont remis aux troupes US à la libération de Rambouillet le 20 août. [Marie Le Febvre, arrière-petite-fille de Christiane LEFEBVRE et petite-fille de Claude, a publié en octobre 2015 Risking and Resisting, un livre consacré aux activités de sa famille dans la Résistance et l’aide aux 8 aviateurs Alliés. Infos : http://www.riskingandresisting.com/]

Lindquist et Davis sont débriefés le 22 août par le 2nd Lt John Forsyth de l’I.S.9. Ils partent ensemble en avion de Cherbourg le 24 août, arrivent le même jour en Angleterre et se rendent immédiatement au centre de réception spécial du 63 Brook Street à Londres W1.

Le frère de James, John E. Lindquist, 22 ans, était également navigateur sur B-17, mais sur le Théâtre d’Opérations de la Méditerranée, opérant au départ de bases en Italie. Son B-17 (42-106991 - 99th Bomb Group / 347 Bomb Squadron) avait été abattu par la Flak le 18 mai 1944 au-dessus de la Yougoslavie au retour d’une mission avortée sur les raffineries de pétrole de Ploesti en Roumanie. John sera l’un des trois seuls survivants. Fait prisonnier, il ne sera libéré qu’en fin avril 1945 en Allemagne.


Debout : Claude Lefevre. Assis de gauche à droite : J. Lindquist, J. Davis, Mme Lefevre-Olivier, R. Katz et E. O'Day.


© Philippe Connart, Michel Dricot, Edouard Renière, Victor Schutters